Alimentation / Le Zéro Déchet en supermarché

Ce n’est plus vraiment dans nos habitudes, mais aujourd’hui, on s’est aventurées avec notre caddie de marché (#teamMémés) et notre matériel Zéro Déchet, dans le royaume de l’emballage (tu sais, celui en face de l’Université) pour acheter à manger en limitant les déchets.
Quand on se lance dans le Zéro Déchet, on ouvre les yeux sur la quantité d’emballages qui remplit les rayons des grandes surfaces.

Pour notre petit test, on a essayé d’acheter ce qu’il y a habituellement sur notre liste de courses : des fruits, des légumes, des laitages… On a même fait un petit effort pour toi : on a acheté de la charcuterie et du poisson (si, si !)

On ne parlera pas de prix aujourd’hui. On dédiera un article à ce sujet plus tard, quand on aura glané un peu plus d’infos.

 

Notre butin du jour :

Les courses de Leclerc

On est allées dans à peu près tous les rayons d’alimentation, en essayant de privilégier les produits avec le moins d’emballage.
De suite, ça réduit sacrément le choix.

 

Les courses du Leclerc, Fruits et légumes

Pour les légumes, pas trop de problèmes. La plupart sont vendus sans emballage, au kilo ou à l’unité. Nous avons utilisé nos sacs à vrac plutôt que les sachets dits “compostables”. Ces sachets ont une durée de vie limitée et finissent les 3/4 du temps dans la poubelle noire. Même s’ils sont mis au compost, ils restent un déchet. Et on peut facilement les éviter.
Si on achète un concombre ou un panais, pas la peine de le ranger dans un sac à vrac. Hop ! On colle directement le prix de dessus.

Aucune réaction particulière de la dame à la pesée ; elle doit en voir d’autres.
Jusqu’ici tout va bien !

 

Les courses du Leclerc, rayon Epicerie

Ce supermarché a la chance d’avoir un petit rayon vrac bio. On a pu y trouver céréales, légumineuses, noix.
On a rempli nos sacs à vrac de riz et pâtes. Nous les avons pesés. Et le tour était joué !

Par contre, pas de farine, ni sucre en vrac. Nous avons opté pour la farine et le sucre emballés dans du papier. Charlotte aurait préféré du sucre roux, mais il était vendu dans un emballage plastique non réutilisable…. Tant pis pour cette fois.

 

Les courses du Leclerc, produits divers

Nous n’avons pas l’habitude d’acheter des gâteaux ; nous les faisons en général nous-même. Ça évite pas mal d’emballages.
Mais si l’envie nous prend, on essaie de ne pas choisir ceux emballés individuellement dans un film plastique, puis dans une barquette, puis dans une boite en carton. Tu vois le genre !
On ira plutôt vers les madeleines dans un gros sachet, par exemple.

Quand l’emballage est inévitable, le mieux (ou le moins pire) c’est :

  • le verre
  • le carton / le papier

Les emballages en métal ou en plastique sont à acheter en dernier recours.

Acheter des produits du supermarché dans des contenants en verre est une bonne façon de constituer ta collection de bocaux.
Les bouteilles en verre de certaines boissons pourront facilement être réutilisées plus tard pour stocker soupes, boissons maisons, jus de fruit en vrac…
Et puis sinon, le verre se recycle, à condition bien sûr qu’il soit bien trié.

C’est aussi le cas du carton et du papier. Mais malheureusement, ils ne sont pas recyclables à l’infini.

Le métal et le plastique, quant à eux, sont plus difficiles à recycler. Et si recyclage il y a, ils sont de toute façon transformés en un objet jetable qui terminera à la poubelle noire.

Un déchet reste un déchet.
Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

 

Les courses du Leclerc, produits laitiers

Nous avons trouvé des yaourts et de la crème fraiche dans des pots en verre.
Ces contenants pourront être réutilisés plus tard pour du vrac ou pour faire des yaourts nous-même.

En bas du parking à étages de Môssieur Edouard, il y a un distributeur de lait. Le lait provient d’un producteur local. Tu achètes la bouteille la première fois et tu peux t’en resservir. Le lait est cru, non-pasteurisé. Il se conserve jusqu’à 6 jours au réfrigérateur.

Pour ce qui est du fromage, ça se complique un peu. Nous avons demandé à la fromagerie si c’était possible de mettre directement le fromage dans notre tup-tup en verre. La personne – que nous appellerons Dominique pour conserver son anonymat – nous a répondu qu’elle n’avait normalement pas le droit. Mais Dominique, qui ne comprend pas pourquoi c’est interdit dans le règlement, a décidé de le faire quand même ; quitte à se faire taper sur les doigts ensuite. (Gros bisous Dominique !)
Ça dépend donc de la personne sur qui tu tombes….

 

Les courses du Leclerc, viande, poisson, et oeufs

Nous avons choisi l’option locale pour les oeufs. Des boites à oeufs sont disponibles avec un code barre. Tu la remplis toi-même, avec les oeufs de poules élevées en plein air. Tu peux revenir, la prochaine fois avec cette même boite.

Pour acheter de la viande et du poisson, ça a été l’échec total !!
On a essayé d’amadouer les employés avec nos plus beaux sourire et nos tup-tup en verre ; mais rien à faire : “On n’a pas le droit, pour des questions d’hygiène”.
Certains habitués du Zéro Déchet (sur le Facebook d’Avenir Zéro Déchet) nous avaient indiqué avoir réussi à acheter sans emballage à cette même poissonnerie… Comme quoi, encore une fois, ça doit dépendre de la personne sur qui tu tombes.

 

Les courses du Leclerc, les déchets

Ça, c’est ce qui part directement dans nos poubelles (noire pour les étiquettes de prix, jaune pour le reste). Leur durée de vie aura été d’une demie heure…
Une fois que nous aurons consommé ou utilisé tous les produits achetés, nous aurons sur les bras plusieurs contenants en verre, des sachets papier et une bouteille en plastique. On n’est pas encore au top du Zéro Déchet, mais c’est un bon début. On est loin des chariots de courses remplis de plastique.

———————————————————-

Que ce soit la 1ère ou la 37ème fois que tu essaies d’acheter dans ton contenant en verre, tu auras peut-être la même appréhension : ne pas être compris. Si ça peut te rassurer, appelle le supermarché avant, histoire d’avoir une petite idée de ce qui t’attend.

Même si tu crois en ta démarche, dans un supermarché classique, tu ne fais partie de la majorité : tu ne suis pas “les règles”. C’est donc probablement, l’un des endroits où tu auras l’impression de rencontrer le plus de regards étonnés (au mieux), d’interrogations ou d’incompréhensions. Les employés ont des procédures à respecter qui ne vont pas nécessairement dans le sens du Zéro Déchet.

L’important, c’est d’essayer. Qui ne tente rien, n’a rien. Le seul fait de demander créé toujours un échange avec les employés et/ou avec les autres clients. Et puis, qui sait, si chacun essaie de son côté, peut-être que l’on verra des changements.

 

As-tu déjà essayé d’acheter Zéro Déchet dans un supermarché ?
Lecteurs palois (oui, on vous voit dans les stats ^^), racontez-nous vos échecs et vos réussites. On veut tout savoir !

Charlotte & Marie

5 commentaires sur “Alimentation / Le Zéro Déchet en supermarché”

  1. Je me dénonce, je fais partie des lecteurs palois. Je suis ravie de retrouver Charlotte, que je suivais sur son ancien blog. Mais je n’ai pas grand chose à vous raconter. J’ai une alimentation majoritairement végétarienne à la maison (je me lâche quand je mange à l’extérieur). Je m’approvisionne essentiellement au marché ou en magasins bio, avec mes sacs à vrac faits maison. Mais si vous préparez le terrain, je m’aventurerai peut-être au rayon frais des supermarchés avec mes récipients en verre.

    1. Bonjour, super contente de te retrouver ici 😀
      Nous aussi on va tous les samedi au marché, un article arrive bientôt ! Normalement le supermarché c’est juste pour le chat et le pq haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *